GE86 - Entraide généalogique dans la Vienne

Rencontre du 08 juillet 2017

Comme nous vous l'avions annoncé, notre rencontre aura lieu cette année à Bignoux,
exceptionnellement le 2ème samedi de juillet, soit le 8.

Nous serions heureux de vous voir nombreux lors de cette journée, les contacts par écran c'est bien, mais ces rencontres nous encouragent à mettre toujours plus d'informations sur notre site que nous voulons accessible à tous gratuitement.

Cette année notre traiteur vous propose un menu avec une majorité de produits poitevins

Kir pétillant soupe angevine et ses amuses bouche
Terrine de lapin au muscadet et sa confiture d'échallion
Poitrine de volaille à la poitevine et son mini gratin
Fleur de feuilleté de chèvre du Poitou sur son lit de salade
et en dessert Le Bignolais, gâteau de notre boulanger-pâtissier de Bignoux
Café
Vins blancs, rouges et eaux minérales


Vous pouvez envoyer dès maintenant votre chèque de réservation (21 euros par personne)
à l'ordre de Philippe MAGNAN.
Vous devez l'adresser à l'adresse suivante :

Philippe MAGNAN
5 rue de la forêt
86800 Bignoux

Et bien savez-vous que ce que l’image que nous représentons de la Nativité est un lointain héritage ? Et a une longue Histoire ?
Céline TALON est Historienne de l’Art, et restauratrice de tableaux anciens. Avec elle, nous allons faire un périple dans l’Histoire de l’Art...
Sous quelle forme a-t-on représenté la Nativité au cours des siècles? avec quels symbolismes ? Comment cette “vision”, cette représentation a évolué au cours de l’Histoire ? Le “bébé Jésus”, Marie évidemment, mais l’âne, le bœuf ? Est ce récent ? Et bien pas du tout, et nous allons voir dans l’Histoire de l’Art que depuis le 4ème siècle, jusqu’à la fin du 17 ème, des “canons” de la représentation de la Nativité vont non seulement se former, mais aussi évoluer au cours des siècles.

creche

La symbolique et la sémantique aussi vont considérablement évoluer: depuis les représentation byzantines où Marie est dans une grotte, et Jésus emmailloté, souvent avec des bandelettes, et posé sur une mangeoire qui pourrait être aussi un sarcophage, le bœuf, l’âne, mais aussi Joseph. Et si les cinq personnages sont toujours bien présents, il est évident que, au cours des siècles, l’interprétation des représentations va changer: Concile de Nicée, François d’Assise, Mystiques du 14 ème... Concile de Trente... Tous ces évènements vont influencer la représentation de la Nativité, pour arriver au 17 ème, où elle ne sera quasi plus représentée dans la peinture. Et n’existera plus que sous la forme de la crèche, dans nos familles, sous l’influence de François d’Assise.

Ecoutez l'interview de Céline Talon sur la RTBF

 

You have no rights to post comments

Go To Top