GE86 - Entraide généalogique dans la Vienne

Portes ouvertes à Brux

brux 2017 po

An 7 Jean Gueny

An 12-1832 Pierre Brothier

1832-1846 Alexandre Eugène Boffinet (démissionne en 46)

1846-1848 Pierre Vaillant

1848-1849 Victor Elie Brothier

1849-1852 Léon Magloire Jozeau

1853-1854 Charles Frédéric Imbert (par intérim)

1854-1857 Charles Frédéric Imbert

1857-1868 Jean Pierre Moreau

1868-1871 Philibert François Dominique Napoléon Bachelier par intérim

1871-1875 Charles Frédéric Imbert

1875-1880 Dominique François Pierron

1881 Augustin Joseph Mercier-Desponteilles

1882-1888 Jean Baptiste Alexandre Guillaud-Vallée

1888 Dominique François Pierron

1889-1896 Victor Auguste Dolin

1896-1904 Louis Léon Serph

1904-1912 Ludovic d'Houtaux

1912- Hippolyte Maillet

(Proposé par Alain Texier)

Ils ont habité à Latillé quelques mois, quelques années, ils y sont souvent nés, ils y ont passé une partie de leur vie, et tous ont participé sous l’uniforme au conflit et en sont morts. Presque tous ont obtenu la distinction de Mort pour la France, leur nom peut figurer sur le livre d’or de Latillé archivé aux Archives Nationales, ou sur le livre d’or d’une autre commune. Leur nom figure fréquemment sur le monument aux morts de Latillé, parfois il figure sur un autre monument aux morts, ou n’est répertorié sur aucun monument, sur aucun livre d’or. Tous, ils ont un lien avec l’histoire de Latillé, avec les habitants de la commune.

Blog Vouillé 1914-1918

Télécharger le fichier

 

 

C'est le premier d'actes baptisferes matrimoniaux et mortuaires que j'aye fait en qualité de curé. Je nay pris possession de la cure de Lusignan que le 30 du mois d'août 1743 sur la nommination de mr l'abbé de Nouaillé et le 28 septembre de la même année j'en pris possession sur la nommination de mr le prieur de Lusignan a qui il parroit indubitable que le droit dee nommer appartient...

Registre de Notre-Dame de Lusignan 1680-1755 - BMS 9E 168/1 - vues 61 & 62

Une note du curé qui exprime ses états d'âme.

Lignée des meuniers du moulin de la Vergne de Moussac-sur-Vienne

SIX CHAUNAISIENS REÇUS À L'HOTEL DES INVALIDES À PARIS …

Sources : http://www.hoteldesinvalides.org/format_liste.php

NATIFS DE CHAUNAY TITULAIRES DE LA LÉGION D’HONNEUR …

Sources : http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/leonore_fr

Le village de Laverré, adossé aux falaises calcaires du plateau, s’est développé en bordure du Goulet, petit affluent du Clain qui jaillit du plateau à la sortie du village de Puygrenioux, contourne le mamelon de La Marinerie (appelée aujourd’hui la Malinerie) avant d’aller mélanger ses eaux à celles du Clain près du Pont de la Grève d’Iteuil. Le nom de ce village a connu de nombreuses orthographes : Lavairée en 1198, Prioratus de Lavayret, La Vayré en 1343, Laveriaco en 1444, La Véré en 1489, La Vesré en 1492 (rattaché à l’abbaye de St Benoît), Lavairé puis La Verré en 1625. Est-ce la présence d’une ancienne carrière de sables rouges sur les hauteurs de la Godenalière qui aurait pu être à l’origine de ce nom, le sable servant pour la fabrication du verre ?

86010 prieure de laverre j-arlaud

Go To Top