24.02.1848

Le 24 février 1848, au lendemain des émeutes qui ont secoué la capitale, le roi Louis-Philippe, acculé, finit par abdiquer. C'est la fin de la Monarchie de Juillet.

Lire la suite sur retronews.fr

 

23 02 1848

Le 23 février 1848, l'armée tire sur la foule boulevard des Capucines. Des cadavres déposés sur un chariot par les manifestants sont « promenés » à travers Paris, ce qui relance l'insurrection.

Lire la suite sur retronews.fr

Edit du Roy
Du mois d'Octobre 1685
Portant révocation de celui de Nantes; et défenses de faire aucun exercic public de la R.P.R. dans son Royaume.

Louis par la grâce de Dieu Roy de France et de Navarre; A tous présens et avenir, Salut. Le Roy Henry le Grand nôtre Ayeul de glorieuse mémoire, voulant empêcher que la Paix qu'il avait procurée à ses sujets, après les grandes pertes qu'ils avoient souffertes par la duré des Guerres Civiles et Etrangeres

22 02 1848

Le 22 février, ignorant l'interdiction par le gouvernement d'un banquet réformiste, les Parisiens manifestent aux cris de « Vive la Réforme ! », bientôt rejoints par une partie de la Garde nationale.

Lire l'article sur retronews.fr

Archigny fin 1788 - début 1789 : description des grandes gelées survenues fin 1788 avec le gel de la Vienne et la débâcle qui a suivi lors de la fonte des glaces

Archigny - BMS 1787-1792 - page 40

 

Il n’a point tombé d’eau depuis le 9 septembre 1788 jusqu’à ce jour 29 janvier 1789. Comme on avoit lieu d’en esperer on a toujours attendu pour semer, mais envain. La secheresse est devenue si grande qu’on a pu labourer. il est survenu alors un lit de neige qui a commencé le 3 decembre et a resté jusqu’au 14 janvier que le dégel s’est manifesté par un brouillard epais et doux. La neige etoit dans les chemins communement de 3 et 4 pieds1 de haut. toute communication a été interrompue. Le froid est devenu excessif. Le thermomètre est descendu 3 degrés au dessous de 1709, cest-à-dire, 18 degré au dessous de la glace. aujourd’hui 29 janvier on continue à semer le froment. on a craint beaucoup pour celui qui est en terre, mais il commence à percer et à faire germer l’espoir dans les cœurs. Le dommage que la debacle de la vienne a causé est inoui. elle etoit gelée de trois pieds2 d’epaisseur. ceux qui l’ont vue lorsqu’elle a charié la glace (ce qui n’a duré qu’une heure) attestent qu’il est impossible de se former une idée de l’effroi qu’elle portoit. qu’on s’imagine une grêle de masses enormes qui se heurtent avec la même facilité que des grains de sable depuis le fond de la rivière jusqu’à trois pieds au dessus de l’eau, qui par leur choc font retentir l’air de sifflements aussi lugubres que la tempête, et qui renversent, arrachent et détruisent tout ce qu’elles rencontrent dans la rapidité de leur cours, encore pourra-t-on à peine se figurer l’horreur qu’inspiroit le degel du 14 janvier 1789. L’hiver de 1709 qui fut si funeste par l’alternative des pluyes et des grands froids qui se succedderent fut moins long et moins dur. heureusement pour nous que la terre n’avoit aucune humidité, autrement tout seroit perdu. je vais suivre les les evenements de cette année et les mettre ici de suite ou les placer à la fin du registre de 1789.
Houdar curé d’archigny

Transcription depuis le document

1 : environ de 90cm à 1,20m
2 : environ 90cm

Source : Gallica - La Grand Goule - n° 6  - janvier 1930

Les lecteur de la Grand'Goule savent tous comment, au xviiie siècle, nous perdîmes le Canada. Par le traité d'Utrecht, en 1713, Louis XIV avait déjà cédé à l'Angleterre le territoire le plus prospère de la Nouvelle-France, l'Acadie...

 

Saint Martin la Rivière le 27 juin 1621 : court récit de la grande battue menée dans la région par Louis XII alors âgé de 20 ans,contre les protestants avant de poursuivre vers le Languedoc.

Saint-Martin-la-Rivière
MS 1624-1636 - Pages 7&8 HD


‘……..1 Le roy Louis trezehiesme estant age2 de vingt ans. La grande batue commenca le landemain de la pantecoste et durra jusque au landemain de la faiste de monsieur Saint Jehan baptiste que monsieur des taininne3 demanda pardon au roy avecque promesse ni luy ni cest soldars ne porter les armes constre le cervisse du roy et della le roy cest acheminne avecque son armee vers Languedoc. Fait ce jourdhui vinte septiesme Jung mil six cens vingt et ung.’


Terminé (9 pages)

1 : Partie malheureusement illisible
2 : Supposé - Ce peut être aussi 'en ses'
3 : Supposé car difficile à déchiffrer

 

Bonnes - Actes retranscrits depuis les documents originaux

Registre
De La paroisse de
Saint andré de Bonnes


BMS 1783-1792 Collection communale - vue 13/143
page de gauche, année 1783
Dans cette année 1783……Année commune.
Les eaux sont venües aussi grandes à peu près comme il y avoit quarante ans , le 7 mars……
Le curé moricet est mort à 42. ans……………
Le curé Desmeurs nommé et en possession le 10 9bre

 

La vie sous l'ancien régime n'était pas si idyllique que l'on a tendance à le penser. Chaque année la sénéchaussée de Lusignan instruisait des enquête pour des crimes violents, souvent des coups et blessures et des assassinats, l'origine des faits étant l'échange d'insultes, de vieilles querelles, ou bien la consommantion de vin rouge au moment des foires. Il est assez surprenant (ou pas) de ne pratiquement pas trouver des plaintes et enquêtes pour viol ou tentative de viol, même si cela ne prouve en rien la rareté de ce type de crime. Ci-joint un des rares cas instruit par la sénéchaussée de Lusignan.