GE86 - Entraide généalogique dans la Vienne

La fonction hôtelière a joué un grand rôle dans la vie de la Commune, et illustre la place prise par Chaunay  au coeur des moyens de communication depuis l’époque gallo-romaine.

Sources : Manguy, op. cit. Merci à lui !

Venons en aux institutions locales et en particulier à ces personnages des syndics :
Au cours du 18ème siècle, les syndics, y compris le syndic général qui était leur superviseur, sont élus ou plutôt cooptés pour de courtes durées, d’un an en général, au sein d’une frange restreinte de la population qualifiée de « la plus saine », « la plus compétente », « la plus apte » pour justifier cette sélection. Quelquefois ils sont aussi appelés « les plus intelligents ». Ce sont des gens de biens, et l’on peut identifier cette petite oligarchie au travers des actes notariés qui mettent en jeu ces syndics et leurs activités. Pour Saint Méard, c’est environ une douzaine de personnes qui « tournent » dans ces fonctions, sur ces postes de syndics.

LEXIQUE DES PROFESSIONS

Acolythe : Clerc qui sert le prêtre à l’hôtel. C’est une sorte de valet.

Agent : Personne qui s’occupe des affaires d’autrui. Il est chargé d’une mission, d’une fonction publique ou privée. Ce peut être un gardien de la paix ou un sergent de ville.

Apothicaire : Pharmacien, boutiquier.

Go To Top