GE86 - Entraide généalogique dans la Vienne

PROCURATION des
BOUTONNIERS PASSEMENTIERS
et GARNISSEURS de CHAPEAUX

Sachent tous que aujourdhuy du droict de la court
du sel estabky aulx contrats a Poict(ier)s pour le Toy nostre
sire ont estes pr(esen)ts et personnellEments establicts
en droict et dhuement soubzmis comme en vray juges
Loys DELACOMBE Nicollas GIRARD Pierre DAVY
Helye CIMETTIERE Jehan DELACOURT Anguilbert DEMARNEF
David DAVY Fran(çoy)s TURPAULT Jehan PICOT marchand
boutonnier passementier et garnisseur de chapeaux
de la relligion refformee de ceste ville de Poict(ier)s

Linazay BMS - 1687-1714 - vue 108

linazay

Ayron BMS 1773-1784 - vue 88

En mil sept quatre vint un, le curé obligé
de sortir de lancienne maison qui appartenait
au feu curé mr martineau, pour ladestiner
a un aubergiste, fit une assemblée de psse pour
reclamer un logement ou faute de ce 50# pour luy
entenire lieu: les paroissiens, par une dureté inouie

SAINT-SAUVANT NMD 1794-1796 p.150-151/152

Attention, âmes sensibles s’abstenir (j’aimerais bien la prochaine fois vous trouver un acte moins...tragique !)

“Aujourd’hui premier jour complémentaire de l’an quatre de la République française une et indivisible, sur les six heures du soir, ont comparu à la maison commune et devant nous agent municipal les citoyens Jean Funé tailleur d’habits âgé de quarante six ans, Daniel Funé cultivateur âgé de quarante un ans domiciliés au Grand Breuil commune de Rouillé, lesquels nous ont déclaré que Louis Funé leur frère âgé de quarante neuf ans cultivateur au village de Sairé en cette commune est mort ce jourdhuy sur les cinq heures du soir du genre de mort spécifié au procès-verbal dont la teneur suit :

Pour les amateurs qui souhaitent participer, voici avec l'aide de Jacqueline QUARTARARO DESRE la presque intégralité des actes, il reste encore quelques trous et incertitudes et vraisemblablement quelques corrections à apporter.

Les Ulmes BMS 1654-1703 vue 242/291 page gauche second acte
Bapteme d'une enfant de trois mois trouvé dans le cimetiere des Ulmes
01- Aujourd huy 23 de decembre 1695 a esté
02- trouvé sur le cimetière de nostre parroisse une
03- enfant a peu pres aagée de trois mois, et nous
04- l avons baptisée sous condition, elle a esté nommée
05- Marie, ont estés parrain Michel fils de m(essi)re
06- Alphonse FOUGEREAU fermier du prieuré et de Marie
07- MAILLON, et marraine Marie fille de feu

Civray – BMS – 1777-1779, p. 107.
L'an mil sept cent soixante dix neuf, le vingt cinq du mois de novembre, le corps de Louis Bourdon, établi par son congé Jean Baptiste Bourdon, dit Bourdon, soldat au régiment de Poitou, compagnie de […], âgé de vingt cinq ans, décédé de hier chez Jacques Bourdon son père, cardeur, où il demeurait par congé de semestre, a été inhumé au cimetière de cette paroisse, nonobstant qu'il ne se soit pas écoulé vingt quatre heures du moment de son dècès, à cause de la trop grande putréfaction qui ne pouvait manquer devenir nuisible, ainsi qu'il nous a apparu par le certificat de Me. Serph, chirurgien en date de ce jour, ainsi signé Serph chirurgien. Le dit enterrement fait en présence de Jacques Bourdon son père et de Pierre Maignen, tous les deux de cette paroisse, qui se sont avec nous soussignés, approuvé six mots en interligne – Signatures P. Maignen, Houdart, vic. de Civray, Bourdon.

Bourg Archambault BMS 1737 - 1773 vue 27

"Montignon [lieu dit] l'an de grace mille sept cent quarante quatre et le dix-huit may a été inhumé dans le cimetière dudit lieu interdit jean nossat agé denviron quinze ans, mort de rage après avoir été mordu par un loup enragé le vingt avril précédent en présence de jean guyonnet felix nossat et louis et francois ribardiere qui ont déclaré ne savoir signé de ce enquis.
A/cuisinier ptre curé du bourg archambault"

J'en profite pour m'interroger sur ce cimetière, qualifié d'interdit ?

(j’ai fait quelques corrections d’orthographe pour que la lecture soit plus agréable)
Le vendredi 22e mars 1641, sur les 8 heures du soir, fut pendue et estranglée, à la place, après avoir fait amande honorable devant la porte de l’église Nostre Dame la Grande, et trainée sur une clie, Massée Belalé, veuve en première noces de Pierre Dehays, cierger, et en seconde de ... Léger, pour avoir fait assassiner ledit Léger dès le mois d’aoust 1630, elle estant hors la ville chez sa mère qu’elle gouvernait au lit de la mort, ce qu’elle pensait qui la couvrirait toujours ; mais enfin, par la permission de Dieu, elle a estée convainque de l’avoir fait faire par le nommé Pépin, chaussetier, et Marie Dehais, non encore femme dudit Pépin et fille de ladite Bellalé, avec aultres leurs adérans ; lesquels, une nuit qu’il dormait, l’assomèrent à coups de marteau et l’estranglèrent,

"Le vingtième jour de février 1723 a
esté inhumée dans le cimetière de St-Jacques de
Vanzay par moi prêtre curé soussigné
Jeanne Beguin épouse en son vivant de
feu Isaac Gadiou âgée de soixante ans ou
environ morte par un accident épouvantable,
ayant été dévorée par un loup dans les bois de
Sanxay le 19 du même mois et an que dessus,
inhumée en présence de Jean et Jeanne
Gadiou ses fils et fille, Pierre Desnoël, Antoine
Girardin et qui ne savent signer."
Vanzay, BMS - 1700-1746, v.210/343

 

Go To Top