GE86 - Entraide généalogique dans la Vienne

Jolly, Pierre-Henri (1781-1848)

Nécrologie des maires de Poitiers

On lit dans les Affiches, annonces et avis divers de Poitiers, n°71, du mardi 13 juin 1848


Samedi dernier ont eu lieu les obsèques de M. Jolly, membre de la Légion d'Honneur, avocat à la cour d'appel, ancien avoué, ancien membre du conseil général de la Vienne, et ancien maire de Poitiers. L'ordre des avocats, M. le maire de la ville, accompagné de ses adjoints et du conseil municipal, un grand nombre de fonctionnaires et de citoyens de toutes les conditions, assistaient à cette cérémonie. Les coins du poêle étaient portés par MM. Fey, bâtonnier de l'ordre des avocats près la cour d'appel, Calmeil, avocat, membre de la Légion d'Honneur et du Conseil général de la Vienne ; Bouillé jeune, avoué près la cour d'appel, et Durand père, ancien avoué au tribunal de première instance. Le deuil était conduit par M. Orillard, maire de la ville.

Irland de Bazôges, Pierre-Marie (1750-1818)

Nécrologie des maires de Poitiers

On lit dans les Affiches, annonces et avis divers de Poitiers, n°3, édition du jeudi 15 janvier 1818

La cour royale et la ville de Poitiers viennent de faire une perte dont les regrets entretiendront un souvenir si douloureux, que le temps même ne pourra l'effacer de sitôt. La mort nous a enlevé, mercredi 7 janvier, au milieu de ses utiles travaux, à la suite d'une maladie très aigüe, M. Pierre-Marie Irland de Bazôges, président à la Cour royale, membre du conseil municipal, ancien lieutenant général au présidial, et ancien maire de Poitiers.

Bouriaud, Ferdinand (1790-1846)

Nécrologie des maires de Poitiers

On lit dans le Journal de la Vienne, n°124, du jeudi 15 octobre 1846

Les obsèques de M. Bouriaud, ancien maire de Poitiers, ont eu lieu hier avec la pompe qu'exigeait la position du défunt.
Un sentiment de stricte justice défendait de disputer à la mémoire de celui qui n'était plus, les honneurs dus au rang qu'il avait occupé parmi nous ; chacun applaudit à l'acte de haute convenance par lequel notre administration provisoire a si bien exprimé au nom de la cité sa reconnaissance pour des services qu'elle ne saurait oublier.

Grellaud, Henri (1798-1867)

Nécrologie des maires de Poitiers

On lit dans Le courrier de la Vienne et des Deux-Sèvres, n°97, jeudi 25 avril 1867

Les obsèques de M. Grellaud ont été célébrés hier à l'église Saint-Porchaire, sa paroisse. Une assistance très nombreuse était venue rendre le dernier hommage au défunt.
Les cordons du poêle funéraire étaient tenus par M. Bourbeau, chargé du décanat de la Faculté de Droit ; par M. Fortoul, premier président de la Cour impériale ; par M. Abel Pervinquière, professeur de droit et ancien bâtonnier de l'ordre des avocats, et par M. pastoureau, secrétaire général de la préfecture.

L'action de Solange Allard, dont nous remercions la famille qui a bien voulu nous confier sa photo, s'est déroulée en plusieurs endroits (gare, préfecture, police à Poitiers).
solange allard 1
Elle était l'aînée de six enfants. Elle a empêché à des étudiants de la faculté, du lycée, à des jeunes gens du canton de Couhé-Vérac de se présenter aux convocations du S.T.O.

Bourgeois, Jean-Louis (1746-1821)

Nécrologie des maires de Poitiers

On lit dans les Affiches de Poitiers, n°52, du jeudi 27 décembre 1821

M. Jean-Louis Bourgeois, membre du conseil de préfecture du département de la Vienne, est décédé à Poitiers le 17 de ce mois, après une assez longue maladie.
Né en cette ville le 27 janvier 1747, M. Bourgeois s'engagea fort jeune dans le régiment de Normandie : il n'avait pas l'âge prescrit par les ordonnances, ses parents le réclamèrent quelques temps après ; mais, entraîné par ses inclinaisons guerrières, il s'enrôla de nouveau dans le corps des Carabiniers le 5 novembre 1763.

source : AD86 - Journal de la Vienne (Affiche, annonces et avis divers de Poitiers)

Jeudi 18 mars 1813

Notre département vient de perdre un de ses habitants les plus distingués, un de ces magistrats les plus recommandables, Antoine René Hyacinthe Thibaudeau né à Poitiers en 1737. Ses études et son goût le portèrent à embrasser la carrière du barreau, auquel sa famille était anciennement attachée.

Dutiers, Paul (?-1706)

Nécrologie des maires de Poitiers

"Aujourd'hui septième de novembre mil sept cent six je, curé de cette paroisse, accompagné d'un clergé composé de trente-six ecclésiastiques, je me suis transporté à la chapelle de Saint-Jouin dépendant de ladite paroisse où j'ai levé le corps de feu messire Paul Dutiers, maire perpétuel de cette ville de Poitiers, décédé dans sa maison contiguë à la dite chapelle, le cinquième dudit mois, lequel a choisi sa sépulture dans l'église des pères minimes. Il convenait que ledit corps fut mené à l'église de Saint-Paul pour y célébré en sa présence le service ordinaire,

Le 17 mars 1789 s’ouvrent à Poitiers les assemblées des trois ordres (un total de plus de 2000 députés).
L’atmosphère de l’assemblée du Clergé est tendue. La façon de penser et le train de vie aristocratique du haut-clergé s’accordent mal avec les sentiments des curés et vicaires, proches de leurs paroissiens et ainsi, plus conscients des besoins de la masse que forme le Tiers-État.
Ces députés du bas-clergé, avec en tête de ligne, JALLET, curé de Chérigné/79, SURADE, curé de Plaisance, JOUBERT, curé de Saint-Martin d’Angoulême, vont être très actifs pour défendre non seulement leurs droits de curés, mais aussi les droits « du peuple des campagnes ». Le 16 mars, ils s’étaient déjà assemblés sans la présence des députés du haut-clergé pour élaborer une stratégie de force dès l’ouverture de l’assemblée.

Go To Top